Société Saint Vincent de Paul (SSVP)

« La lumière a brillé dans les ténèbres et les ténèbres ne l’ont pas arrêtée » (Jean 1, 5)

C’est à la lumière de ce verset que ces lignes vont porter.

En premier lieu je tiens à remercier Mgr Perrier pour toute cette lumière qu’il nous a apportée pendant ces nombreuses années en tant que conseiller spirituel au niveau départemental mais aussi lorsque nous étions confrontés à une difficulté : sa sagesse nous a permis bien souvent de redonner cette clarté qui nous manquait pour résoudre tel ou tel problème.

Au nom de la famille vincentienne soyez-en vivement remercié et que ce don de sagesse que vous nous avez témoigné et apporté nous guide tout au long de notre mission.

Cette lumière nous la puisons à la source de la Parole ; elle nous permet de l’apporter à tous nos sœurs et frères que nous rencontrons lors de nos diverses activités.

Pour nous vincentiens et vincentiennes c’est notre premier engagement de faire briller dans le coeur de nos frères et sœurs sa clarté qui est signe de la lumière de la charité car comme nous le dit le Christ « à chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces petits qui sont mes frères c’est à moi que vous l’avez fait » (Mt 25,31).

 Nous nous appuyons sur la force qu’est la famille vincentienne pour vivre pour témoigner : être missionnaire de cette lumière, lumière dans le sens « Tu as du prix à mes yeux » 

Nous puisons cette lumière lors de nos rencontres au niveau des conférences (notre Conseil départemental est composé de sept conférences : cinq sur Limoges et deux en rural).

Chaque réunion commence toujours par une méditation et un échange sur la Parole ; cette lumière nous permet de dissiper les ténèbres lors des échanges qui suivent.

Nos activités sont l’aide alimentaire, l’aide ameublement que nous apportons en étroite collaboration avec toutes les assistantes sociales : je les remercie de leur relais ; mais nous ne serions pas vincentienne ou vincentien si nous ne vivions pas notre deuxième engagement qui est de rompre la solitude.

Être cette lumière de la présence, de l’écoute du silence parfois qui peut sembler un peu pâle , un peu éteinte mais pour la sœur ou le frère visité cette lumière est clarté car combien de fois ils nous disent : «  vous êtes la seule personne à qui j’ai parlé et échangé » .

Si vous souhaitez apporter avec vos qualités et vos faiblesses mais apporter cette lumière qui ne brille plus dans le cœur, dans l’esprit de certains de nos frères et sœurs, venez nous rejoindre.

Par avance merci, je vous promets que cette lumière réchauffe le cœur des deux (visiteur et visité).

Vincent Damar

Président /CD87

president.cd87@ssvp.fr

Témoignage – S’engager pour aider les autres en précarité

La gratitude c’est de savoir que toutes les personnes qui croisent notre chemin sont nécessaires à notre évolution. 

Deux ans en arrière, c’était le début de la crise sanitaire, j’étais en L3 Droit. J’ai eu la chance de croiser le chemin d’un homme d’une grande humilité de la Conférence Saint Vincent de Paul qui me faisait des livraisons alimentaires. 

Cet homme a inspiré mon parcours et grâce à lui je suis passé de bénéficiaire de la conférence à celui qui s’engage en retour pour aider les autres en précarité. 

Je bénis ce jour où j’ai rencontré Joseph, je prends le temps de le dire car comme disait Valéry Giscard d’Estaing, « les mots que l’on refuse aux vivants deviennent commodes à leur mort ». Alors je n’attendrai pas que les membres de la Conférence Saint Vincent de Paul ne soient plus de ce monde en particulier Joseph pour leur dire mes remerciements. 

Aujourd’hui, j’interviens pour le compte de la conférence à trois niveaux. 

– Le premier consiste à prêter ma force physique pour décharger les camions qui nous livrent à l’épicerie solidaire.

– Le deuxième se résume à la livraison, et aux besoins, des aliments aux familles et étudiants qui en font la demande.

– Enfin le dernier qui se traduit à écouter les familles, discuter et prier pour eux. 

Je conclus pour dire qu’il n’existe pas de plus précieuses donations que de donner son temps pour autrui. Donner de l’argent à quelqu’un procure un soulagement provisoire, cependant le temps consacré à une personne peut changer toute sa vie. 

Junior

%d blogueurs aiment cette page :