Tous ensemble • contre la Covid-19

Fin janvier, la Ville de Limoges, en accord avec l’Agence Régionale de Santé, a décidé d’ouvrir au CCAS un centre de vaccination contre la Covid-19. Elle a fait appel à Pompiers de l’Urgence Internationale (PUI) pour organiser cette opération et PUI a sollicité le soutien des personnels soignants bénévoles de l’Ordre de Malte. C’est ainsi une action collective qui s’est mise en place pour faire face tous ensemble à l’épidémie.

Depuis le 24 janvier jusqu’au 5 mars, plus de 930 personnes ont reçu une première injection de vaccin Pfizer et près de 600 ont bénéficié de deux injections. C’est dire que plus de 2 000 injections ont été réalisées durant ces six semaines.

Alors qu’avant le début de la campagne de vaccination, il semblait qu’une grande partie de la population française se montrait rétive au vaccin, il faut bien se rendre à l’évidence que le souci d’aujourd’hui est plutôt de trouver le moyen d’obtenir le précieux rendez-vous de première injection (quand celui-ci a été obtenu, on est assuré d’obtenir le second). En effet, l’accès, que ce soit par internet, dont beaucoup de patients âgés, prioritaires, ne sont souvent pas familiers, ou par téléphone, toujours occupé, ressemble singulièrement à un parcours du combattant et il faut être bien motivé pour persévérer jusqu’au bout. Heureusement, diverses initiatives se sont mises en place pour aider les personnes âgées isolées à pouvoir accéder au vaccin. Aujourd’hui, nombreuses sont les communes qui vont accueillir des opérations « coup de poing » de vaccination locale, mais la Ville de Limoges a montré l’exemple très tôt et c’est heureux pour la population.

De même, si la réticence prédominait à l’origine, c’est aujourd’hui une solidarité affichée qui est manifestée, solidarité envers les malades mais aussi envers les soignants. L’objectif en se faisant vacciner étant d’éviter de faire courir un risque au système de santé. C’est aussi, on le constate dans les conversations, une volonté citoyenne de se montrer soucieux de la santé de son prochain, et cette attention affichée réchauffe bien le cœur.

Pour les PUI comme pour l’« Ordre de Malte  », déjà largement investies dans des actions au profit de la population limougeaude, et plus largement limousine, cette action commune au service du bien commun marque tout à la fois la volonté d’approfondir les liens de travail et de partenariat opérationnel mais aussi conjointement d’afficher leur soutien à l’action engagée par la Ville de Limoges au bénéfice de la population tout entière. Dans les semaines qui viennent, ces actions de soutien à la population conduites conjointement auront certainement l’opportunité de se développer, illustrant là encore la fibre solidaire de Limoges et de ses habitants.

Découvrez Le Sillon n° 837 d’avril 2021 en ligne

%d bloggers like this:
Journal Le Sillon

GRATUIT
VOIR