Pastorale Santé • Accompagner, écouter et prier

Dans ces heures difficiles, nous portons dans la prière les soignants qui se donnent sans compter et toutes les personnes et leurs familles qui, sont ou ont été atteintes par le virus. Malheureusement, ce virus a pris pour nous des visages dont certains ont été accompagnés par nos aumôneries d’hôpitaux ou/et par nos paroisses et nos équipes locales.

Notre lien avec les établissements est primordial. Il concerne tout particulièrement les Ehpad et les résidences où demeurent les personnes âgées. L’inquiétude est tangible avec, pour certains, la réalité de tests positifs. Nous rendons hommage aux directeurs, aux soignants, aux animateurs, qui permettent de maintenir nos relations.

Nous apprécions l’humanité que le directeur du CHU de Limoges a désiré conserver aux pratiques. Bien sûr, nous ne pouvons pas entrer dans les services d’infectiologie ou de réanimation, puisque les directives sanitaires de sécurité l’obligent. Mais nous pouvons, quand cela est possible, joindre par téléphone les personnes malades, les écouter et prier avec elles. Il nous arrive de pouvoir célébrer pour les autres services, et en accord avec les cadres de santé, des onctions de malades et des baptêmes d’urgence. Lorsque, malheureusement, nous devons faire face au décès, nous pouvons accompagner les familles, prier avec elles à la chapelle, voire célébrer les obsèques, naturellement en respectant les précautions d’usage.

Nous mesurons la solitude des personnes en difficulté psychique qui vivent ce temps avec angoisse exacerbée et déstabilisation au quotidien. Pour eux aussi, nous saluons l’attention spontanée du directeur du centre Hospitalier Esquirol qui a mis à disposition un téléphone avec un numéro dédié à l’appel vers l’aumônerie, permettant ainsi de sauvegarder le lien avec les patients.

Marie-Claire Taubregeas

Retrouvez l’intégralité de l’article en page 6 du Sillon n° 827 du mois de mai 2020 en accès gratuit sur notre site internet

%d bloggers like this:
Journal Le Sillon

GRATUIT
VOIR