Derrière les paillettes et les projecteurs • Les métiers manuels du théâtre

La classe de 4e A du collège Beaupeyrat est allée visiter le théâtre de l’Union pour découvrir les métiers indispensables pour qu’un spectacle ait lieu.

Le théâtre de l’Union, situé rue des Coopérateurs, est un Centre Dramatique National, c’est-à-dire qu’il est financé en partie par l’Etat. De septembre à juin, il propose un à deux spectacles différents par semaine mais aussi des expositions de photos ou de BD et des rencontres-lectures. En ce qui concerne les représentations, de nombreuses personnes autres que les acteurs sont employés par le théâtre. En effet, quand on parle des métiers du spectacle vivant, on pense immédiatement aux artistes qui se produisent sur scène et au metteur en scène. Mais on oublie les autres, fort nombreux qui œuvrent en coulisse…

Les métiers liés au décor

Au départ, le scénographe en collaboration avec le metteur en scène imagine le décor. Puis, le menuisier en confectionne une maquette d’une cinquantaine de cm2. C’est à partir de celle-ci qu’il va dans son atelier construire en contreplaqué les différents éléments du décor. Ces derniers, qui à ce stade ne ressemblent à rien, vont ensuite gagner l’atelier peinture où un professionnel va les « décorer », c’est-à-dire les peindre, ou réaliser de très beaux trompe-l’œil.
En sortant de ses mains, les formes vagues en bois brut auront pris des allures de portes, de parquets, de rideaux, de gazinière de château, de meubles divers et variés, plus vrais que nature ! Une difficulté pour le menuisier est que ces décors doivent (même s’ils sont très grands) pouvoir être démontés, transportés dans de grandes malles et remontés pour partir en tournée avec la troupe. Là encore, les techniciens-plateau aideront au montage du décor sur scène.

Retrouvez dans le n°801 du Sillon la suite de l’article.

%d bloggers like this:
Journal Le Sillon

GRATUIT
VOIR