Maïte Roche • Transmettre la foi par le dessin

A partir du 1er décembre, la collégiale d’Eymoutiers va vivre au rythme du calendrier de l’Avent après la cathédrale de Limoges en 2014, Guéret en 2015 et Saint-Yrieix en 2016. L’idée est née de la collaboration entre Maïte Roche et Chantal Marchet, aidées par une équipe de bénévoles. A cette occasion, nous avons rencontré Maïte Roche pour mieux connaître son parcours et revenir sur cette formidable aventure.

Quelle est votre formation ?

J’ai une formation de psychologue plus particulièrement auprès des enfants. J’ai exercé une dizaine d’années en m’appuyant sur le dessin pour permettre aux enfants de s’exprimer. En même temps, j’ai suivi des cours aux Beaux-Arts. J’ai toujours aimé dessiner, inspirée par les paysages du Limousin dont je suis originaire, et par la vie rurale qui a bercé mon enfance. J’aime peindre des paysages qui sont le support des personnages que je dessine. Des paysages colorés car j’adore les couleurs.

Comment est née l’aventure du calendrier de l’Avent ?

Après un salon du livre, j’ai été mis en contact avec Chantal qui m’a invitée à une émission sur RCF. De là est née votre collaboration. Puis, nous avons recherché comment annoncer l’Evangile tout en rassemblant les personnes de Creuse et de Haute-Vienne dans le temps de l’Avent, en un lieu visible et qui soit original. Tout simplement, un calendrier de l’Avent ! Durant plusieurs mois, une équipe s’est attelée à la tâche pour réaliser un calendrier en tissu qui puisse resservir et voyager dans le diocèse. La touche finale a été apportée par des bénévoles de tout le diocèse qui ont cousu les personnages des petites fenêtres. A découvrir à Eymoutiers !

%d blogueurs aiment cette page :
Journal Le Sillon

GRATUIT
VOIR