Les servants d’autel • au service de tous les chrétiens

Du 24 au 28 août prochains, le Pape François a invité les servants d’autel de l’Église de France à Rome en pèlerinage. Aujourd’hui, être servant d’autel, ce n’est pas uniquement être serviteur de la célébration, c’est également un temps de proposition et d’approfondissement de la foi chrétienne. Si les jeunes doivent y trouver une formation liturgique, ils vont également y recevoir une formation spirituelle, une certaine catéchèse, une expérience fraternelle de convivialité, de découverte et de vie en Église. Les servants d’autel du diocèse de Limoges nous offrent aussi le témoignage d’une Église jeune et fraternelle.

Diocèse de Limoges • Accompagner les servants d’autel

Arnaud Guillot, responsable des servants d’autel au sein du service de la Pastorale liturgique et sacramentelle, a participé à l’élaboration de ce dossier. Il nous fait part de son expérience et de l’importance pour lui de participer à cette mission d’Église.

J’ai été servant d’autel pendant 11 ans. J’ai commencé en 2002 dans ma paroisse de Guéret. À son arrivée, le Père Jean-Christophe Larribe a fédéré un groupe de jeunes. Ayant commencé seul, au bout de quelques messes, nous étions un petit groupe. En devenant servant, la messe et la liturgie n’avaient plus de secret pour nous. Le fait d’être servant donne envie à des enfants et des jeunes de venir à la messe : cela a été mon cas. J’ai vécu des moments formidables en tant que servant. Je ne peux oublier les services de messe auprès des cardinaux Panafieu ou Barbarin ou les messes internationales dans la basilique souterraine à Lourdes. Avec le Père Larribe, la liturgie était devenue un jeu de connaissance. Il m’a appris à être cérémoniaire, à être au plus près du célébrant pour l’accompagner au mieux, à être présent tout en se faisant oublier, à anticiper chaque geste ou chaque parole, être à genoux et savoir à quel moment précis se relever… Ce sont mes meilleurs souvenirs !

À l’ordination de Mgr Bozo, nous avons réuni des servants de Limoges et de Guéret pour le service de la célébration. J’ai alors été appelé comme responsable des servants d’autel au sein du service de la Pastorale liturgique et sacramentelle avec Marie-Debrice et Emmanuel Renault. Notre mission est d’organiser chaque année une journée de rassemblement et de formation pour les servants du diocèse au mois de mai.

Par leur présence, les servants apportent beauté et solennité aux célébrations et participent ainsi à la prière des fidèles. Les servants d’autel sont également un vivier de vocations sacerdotales. Le service et la proximité de l’autel favorisent un éveil vocationnel. Durant les pèlerinages ou les temps de regroupement de servants, je privilégie toujours des échanges et des discussions sur la vocation sacerdotale avec tous les servants d’autel présents.

Retrouvez l’intégralité du dossier dans le numéro 825 de mars 2020, pages 9, 10 et 11.

%d bloggers like this:
Journal Le Sillon

GRATUIT
VOIR