La littérature jeunesse • Mais qui est-elle vraiment ?

Les élèves de 6eA ont travaillé sur ce qu’est la littérature jeunesse. Ils se rappellent d’histoires qui ont bercé leur (petite)-enfance mais maintenant qu’ils ont grandi, ils aimeraient bien en savoir plus sur ce genre littéraire à part entière. Quelle est son histoire ? A-t-elle toujours la même forme ?

Petite histoire de la littérature jeunesse

Le premier livre pour un enfant a été écrit au XVIIe siècle par Fénelon*. Il s’intitule Les Aventures de Télémaque et était destiné au tout début, au petit-fils de Louis XIV. Au départ, la littérature jeunesse n’était accessible qu’aux privilégiés. En effet, les livres étaient composés de cuir et de reliures en or. Ce genre littéraire n’était pas adapté aux jeunes car les livres étaient vraiment très gros. Au XVIIIe siècle, les philosophes des Lumières vont inventer le concept d’« enfant », le définissant comme un être à part entière. La littérature jeunesse a surtout évolué au XIXe siècle pour plusieurs raisons : tout d’abord, la mortalité enfantine est devenue moins importante, ensuite les lois de Jules Ferry ont rendu l’école obligatoire donc tous les enfants apprennent à lire et enfin les livres sont devenus moins chers à fabriquer. Un certain Louis Hachette avait dans ses relations le mari de la Comtesse de Ségur qui racontait beaucoup d’histoires à ses enfants. Il a demandé à la femme de son ami de lui en écrire et il a fait le choix de les éditer. Cependant, ces livres ne touchaient encore qu’un public privilégié. En 1931, c’est une véritable révolution : Paul Faucher, plus connu sous le nom du Père Castor, propose d’autres livres aux enfants et souhaite tous les toucher. Il sort des albums avec des images en couleurs pour accompagner le texte et le volume a largement diminué. Les premiers illustrateurs sont des artistes pour soigner l’image. Cette dernière doit remplacer le texte quand ce dernier n’est pas compris et vice-versa. Texte et image deviennent alors complémentaires.

*Biographie de Fénelon : François Armand de Salignac de La Mothe Fénelon plus connu sous le nom de Fénelon fut le précepteur du duc de Bourgogne, le petit-fils de Louis XIV. En 1699, la publication de son chef-d’œuvre, Les Aventures de Télémaque, lui vaudra la disgrâce du roi Soleil qui y verra une critique à son régime. Par la suite, il sera nommé archevêque de Cambrai. Ses idéaux feront de lui, le précurseur des Lumières.

Des formes diverses et variées

Il existe différentes formes de littérature jeunesse comme les albums documentaires, les livres- jeux, les imagiers, les contes, les romans, les abécédaires, la poésie et les magazines jeunesse. De nos jours, les formats sont devenus de plus en plus atypiques. Par exemple, le pop-up est un livre animé, généralement destiné aux enfants, dont les pages contiennent des mécanismes développant en volume ou mettant en mouvement certains de leurs éléments. Un nous a particulièrement marqué à savoir La couleur des émotions d’Anna Llenas, dans lequel le monstre des couleurs va essayer de mettre de l’ordre dans son cœur et retrouver son équilibre. Le livre-objet est aussi un format très original comme L’Arbre, publié en 2017, par Amandine Laprun, qui est un livre cartonné sans texte en forme de cerisier pour découvrir les saisons au fil des pages et décorer sa chambre.

Allons plus loin • avec une passionnée de la littérature jeunesse

Nous avons interviewé Catherine Formet-Jourde, professeur documentaliste et spécialiste de la littérature jeunesse depuis 20 ans.

Quelle est la différence entre la littérature jeunesse et la littérature classique ?

La littérature classique s’adresse à un public d’adultes tandis que la littérature jeunesse s’adresse à un public plus jeune. Mais les auteurs peuvent adapter les livres de littérature classique en jeunesse.

À partir de quel âge la littérature jeunesse existe-t-elle ?

On peut lire la littérature jeunesse à des bébés dès leur naissance jusqu’à l’âge que l’on veut.

Quel est votre livre ou votre auteur préféré ?

C’est compliqué de vous répondre. Un de mes auteurs préférés est Paul Faucher surnommé le Père Castor qui a écrit de nombreux livres comme Roule Galette, Michka et Marlaguette et bien d’autres encore. Dans le deuxième, j’apprécie tout particulièrement que ce petit ours va partir de sa maison pour réconforter un enfant et dans le troisième, que le loup ne va plus manger de viande par amour pour cette petite fille. J’aime aussi beaucoup les illustrateurs comme May Angeli et Gerda Muller, d’origine néerlandaise, qui ont travaillé notamment pour la collection des albums du Père Castor.

Combien de livres sortent par an ?

On ne parle pas en livres mais en titres : chaque année, il en sort 12 000.

Quels sont les best-sellers de la littérature jeunesse ?

Selon moi, il y en a plusieurs comme L’Arbre d’Amandine Laprun et La couleur des émotions d’Anna Llenas.

%d bloggers like this:
Journal Le Sillon

GRATUIT
VOIR