La Nativité dans nos églises

Durant le temps de l’Avent, les chrétiens se préparent intérieurement à célébrer Noël. Cette période doit aider à revivre les grands étapes de la vie et de l’enseignement du Christ, et plus particulièrement sa naissance. Cet événement est très présent dans l’art de nos églises. Ce dossier vous invite à découvrir quelques-unes de ces représentations de la Nativité, pour prendre le temps de méditer, afin de préparer au mieux nos cœurs à fêter sa naissance. Ces œuvres connues ou méconnues font l’objet de toute l’attention de la Commission diocésaine d’Art sacré. Elles sont également des supports pour les acteurs de la Pastorale des réalités touristiques et de loisirs qui aiment à faire partager ces œuvres d’art aux visiteurs réguliers ou ponctuels de nos églises du diocèse de Limoges.

La naissance du Christ était perçue au début du Moyen Âge comme une simple scène d’accouchement. Elle devient ensuite le symbole du dénuement et de la pauvreté de Jésus au milieu de la période médiévale, avant de se transformer en reconnaissance et adoration du fils de Dieu à partir du XIVe siècle.

Nativité de Nicolas Greschny, église de Rochechouart

Outre l’Enfant Jésus, la Vierge et Joseph, des anges adorateurs ou musiciens sont très souvent figurés. Ils apparaissent tard dans l’iconographie. Au XVe siècle, ce sont des anges enfants qui descendent du ciel par nuées, s’agenouillent devant l’Enfant ou font des rondes.

Tableau de l’Adoration des mages, église de Pionnat (Creuse)

Toutes les Nativités des églises du diocèse de Limoges s’inscrivent dans ce cheminement historique de la représentation de la naissance du Christ jusqu’aux œuvres plus contemporaines. Certaines sont connues, d’autres beaucoup moins voire totalement méconnues.

Retrouvez l’intégralité du dossier dans le numéro 822 de décembre 2019, pages 9, 10 et 11.

%d bloggers like this:
Journal Le Sillon

GRATUIT
VOIR