Un Mois Missionnaire Extraordinaire ! •

Le Pape François invite toutes baptisées et tous baptisés à vivre un temps missionnaire extraordinaire durant tout le mois d’octobre 2019 : « Baptisés et envoyés : l’Église du Christ en mission dans le monde ». Pour lui, il est important de renouveler l’engagement missionnaire de toute l’Église qui se doit de porter au monde le salut de Jésus-Christ. Il ajoute que « l’Église continue d’avoir besoin d’hommes et de femmes qui, en vertu de leur baptême, répondent généreusement à l’appel à sortir de chez eux, de leur famille, de leur patrie, de leur langue, de leur Église locale ». Le pape souligne également « la coïncidence providentielle » entre le Mois Missionnaire d’octobre 2019 et la tenue du Synode spécial sur l’Amazonie. Notre Église diocésaine va donc multiplier les initiatives pour répondre à cet appel du 1er au 31 octobre, selon le souhait du Pape François et de Mgr Bozo, évêque de Limoges que nous avons rencontré.

Pourquoi le Pape François a-t-il souhaité un Mois Missionnaire Extraordinaire ?

Le mieux est de lui laisser la parole. Il a écrit une lettre pour s’en expliquer, voici un an. Elle commence ainsi :
« Le 30 novembre 2019 aura lieu le centenaire de la promulgation de la Lettre Apostolique Maximum illud, par laquelle Benoît XV a voulu donner un nouvel élan à la responsabilité missionnaire d’annoncer l’Évangile. (…) « L’Église de Dieu est universelle, nullement étrangère à aucun peuple », a-t-il écrit, en exhortant aussi à refuser toute forme d’intérêt, puisque seule l’annonce et la charité du Seigneur Jésus, diffusées avec la sainteté de la vie et les bonnes œuvres, sont la raison d’être de la mission. Cela répond à l’invitation permanente de Jésus : « Allez dans le monde entier et proclamez l’Évangile à toute la création » (Mc 16,15). Adhérer à cet ordre du Seigneur n’est pas une option pour l’Église : c’est sa « tâche obligatoire », comme l’a rappelé le Concile Vatican II, [3] puisque l’Église « par nature, est missionnaire » […].

Comment les fidèles de notre diocèse vont-ils vivre ce Mois Missionnaire Ex-traordinaire ?

Avec ferveur, j’espère ! Et en n’oubliant pas la dimension de la prière, dont Jésus lui-même nous montre qu’elle fait partie de la mission. Mais aussi selon les propositions variées qui seront faites par les paroisses et toutes les initiatives qui naîtront, dans les écoles, les aumôneries, les groupes variés et dans le cœur des fidèles.

Et vous, en tant qu’évêque, comment allez-vous œuvrer à la mission ?

En encourageant, en participant autant que je le pourrai aux différentes initiatives et en priant aussi sainte Thérèse de l’Enfant Jésus, ma compatriote, patronne des missions*.

*Suivre en particulier l’initiative « Prier la mission avec sainte Thérèse de Lisieux dans toutes les paroisses du diocèse de Limoges » en page 11 du Sillon n° 820.

Retrouvez l’intégralité du programme du Mois Missionnaire Extraordinaire dans le diocèse de Limoges, aux pages 9, 10 et 11 du Sillon, n° 820, d’octobre 2019.

%d blogueurs aiment cette page :
Journal Le Sillon

GRATUIT
VOIR