Revue de presse par les 4e B et C du collège d’Ozanam

Les 4èmes B et C ont parcouru la presse et retenu les sujets qui les intéressaient.

Etre soldat lorsque la guerre est finie

Etre soldat dans l’armée est un investissement personnel, s’engager dans l’armée signifie s’engager à protéger, à servir son pays peut-être jusqu’à la mort. Dans l’armée, il existe une centaine de spécialités différentes, réparties dans huit domaines d’activités. Lorsqu’il s’engage, le soldat a le choix de la durée de son contrat.

En parcourant les journaux, nous avons découvert un sujet qui nous a intéressés, cela concerne le rôle des soldats après la guerre. Mossoul, par exemple, est une ville qui a été récemment libérée de l’emprise de Daesh et qui a subi de lourds dégâts. Pour reconstruire, il existe deux solutions : Acheter de nouveaux terrains et tout rebâtir ou tout reconstruire sur place. La première solution étant la plus chère, la seconde a été choisie. Seulement, les habitants étant revenus sur place, il est particulièrement difficile de remettre en état en leur présence. Les militaires ont donc un rôle, celui de sécuriser, retirer les éléments dangereux laissés par Daesh, ainsi que les cadavres. Parcourir la presse nous a permis d’élargir notre vision de la guerre et de l’armée, d’en percevoir des enjeux différents.

Esteban, Christopher, Maxence.

 

Le fait-divers qui nous attire

Le 14 janvier 2018, treize enfants âgés de deux à vingt-neuf ans ont été retrouvés dans la cour de leur maison après des années d’emprisonnement. Aucun d’entre eux ne pouvait sortir, n’était pas scolarisé. Pour cacher leur jeu, les parents n’hésitaient pas à poster sur Internet des photos de leur famille « épanouie ». C’est au bout de deux ans de tentative d’évasion qu’une des filles de dix-sept ans est parvenue à fuir pour prévenir la police. Personne ne se doutait du calvaire que les parents faisaient endurer à leurs enfants. Comme quoi, il est possible de tout faire croire par les réseaux sociaux. Mais pourquoi ce genre d’actualités nous intéresse tant les ados comme les adultes ? Ces faits-divers sont hors du commun, et l’on se demande comment un être humain peut être aussi cruel. En tant que jeunes, nous ne pouvons imaginer pareille enfance, et cela nous effraie. Mais nous aimons nous faire peur et sommes curieuses de la vie des autres.

Diane, Carole, Nubia, Apolline

La violence sous toutes ses formes

Nous avons été touchées dans nos lectures d’articles par l’omniprésence de la violence. La violence est partout, et peut toucher tout le monde. Maltraitance enfantine, violence dans les jeux vidéo, dans les cours d’école, guerres, violence envers les pompiers et les policiers, envers les gardiens de prison, violences faites aux femmes. Le terme harcèlement revient aussi beaucoup, physique, moral, cyber et sexuel. La société deviendrait-elle de plus en plus violente ? Nous avons lu divers avis à ce propos et l’information qui a retenu notre attention est le fait que les plaintes sont davantage prises en compte. Il n’y aurait donc pas plus de violence, mais une violence moins cachée. Néanmoins, nous pensons que pour combattre ce phénomène, il faut en premier lieu s’attaquer à la violence existant dans les familles et protéger les enfants afin qu’eux-mêmes ne deviennent pas violents à leur tour.

Julia, Pauline, Julie

 

Le sport chez les jeunes limougeauds

Beaucoup de jeunes pratiquent un sport, allons en découvrir quelques-uns.

Nous nous sommes questionnés les uns les autres. Claire : « Je pratique la natation synchronisée une fois par semaine. Cette discipline m’apporte beaucoup de bien et je retrouve des amies. Je trouve que c’est bien de pratiquer d’autres sports ou activités en dehors du collège pour changer d’air, s’aérer l’esprit. » Louis : « Je pratique le golf et le handball. Le golf m’apporte beaucoup de choses. C’est un sport individuel et quand j’y suis, je ne pense qu’à jouer et cela me détend. Le handball, c’est tout le contraire du golf car c’est un sport collectif qui me permet de voir d’autres personnes qui ont la même passion et quand je suis sur le terrain, je suis très concentré et me fait plaisir. »  Laurine :  » pour le moment, je ne pratique aucun sport, mais plus jeune, j’ai fait de la natation et de la danse. En début d’année scolaire, j’ai essayé la boxe thaï. C’est un sport de combat où l’on utilise les mains et les pieds contrairement à la boxe anglaise. L’échauffement est très physique, c’est un sport où l’on se défoule vraiment. »

Le témoignage de Laurine nous a intéressé car comme beaucoup de jeunes actuellement, elle essaye divers sports à la mode, comme la boxe, la musculation ou encore la zumba.

Claire, Louis, Laurine

 

Réformer le bac

En 2021, une nouvelle réforme concernant le bac sera mise en place par le gouvernement. Étant en quatrième cette année, nous serons concernés par cette réforme et avons cherché à en savoir plus.

Le bac actuel se compose de plusieurs filières dont L, S, ES ; les élèves passent des écrits et des oraux dans toutes les matières. Il semblerait que l’état a choisi de réformer cet examen en raison de la sur-notation des élèves ainsi que de son coût très élevé. À partir de 2021, les filières seront supprimées, et dès la seconde, les élèves pourront choisir leur matière selon leur orientation professionnelle. Ils devront en fin de terminale passer un grand oral de 30 à 40 mn, et deux épreuves en première, quatre en terminale. Nous avons relevé quelques points négatifs : le grand oral, exercice long et difficile, l’orientation décidée en seconde, âge où l’on change encore beaucoup d’avis, un bac moins « intellectuel » puisqu’avec moins de matières. D’un autre côté, le contrôle continu nous permettrait de répartir notre effort sur l’année, les coûts seraient abaissés.

Alexia, Axelle, Noée

 

L’Hyperloop

Élèves de quatrième vivant à Limoges, nous aimons notre ville, le centre-ville aux boutiques bien achalandées, la grande mairie, la belle gare, l’art de la porcelaine, de la céramique, de l’émail… Le trafic est peu dense, la vie simple et agréable. En revanche, la ville est mal reliée, nous ne pouvons-nous rendre facilement ailleurs. C’est pour cela que nous avons beaucoup apprécié le projet de l’Hyperloop. C’est un moyen de transport intéressant car il va à une vitesse de 1000 à 1200 km/h, c’est l’un des trains les plus rapides au monde. Il va aussi vite, voire plus vite qu’un avion, il est aussi très confortable et nous permettrait de relier Paris en 30 mn. En revanche, il ne contient que 28 places, c’est une sorte de petite capsule.

Nous avons choisi l’Hyperloop car sa modernité et son inventivité nous ont plu. C’est un projet moderne, futuriste, technologique qui ravit les jeunes !

Maxime, Romain, Loïs

 

Les jeunes face aux médias.

De nos jours, les médias ont pris une place importante dans notre société. Nous nous sommes posé les questions suivantes : comment s’informent les jeunes, quels sont les sujets qui les intéressent ?

Nous avons interrogé nos camarades et sommes arrivés aux conclusions suivantes : 93% des élèves regardent le journal télévisé, 53% consultent en plus leur téléphone, 23% lisent un journal, qui est en général Le Populaire du centre. Les thèmes qui ne nous attirent pas sont la politique et les nouvelles internationales -mais beaucoup ont regardé les débats lors de la dernière élection présidentielle, nous leur préférons les nouvelles culturelles (cinéma) et le sport. Nous sommes aussi très attirés par les « people » qui influencent notre vision de la vie.

Nous avons choisi ce sujet parce que nous pensons que l’actualité doit faire partie de notre vie pour être des citoyens avertis.

Léonore, Souzanna, Romain, Mélodie.

 

La sécurité à Limoges.

Nous avons choisi ce sujet, car nous voulions en savoir plus sur la sécurité à Limoges, et nous sommes attirés par la profession de policier. En parcourant divers articles citant la police, nous avons voulu connaître les différences entre la police municipale et la police nationale. Celle-ci n’a pas la même formation que la police nationale, cela se remarque dans leur différence d’équipement. Casque, bouclier balistique, gilet pare-balles, et fusil d’assaut pour la police nationale, la police municipale, quant à elle, est munie d’un pistolet, d’un gilet pare-balles et de menottes. Elles n’effectuent pas les mêmes missions, le concours d’entrée n’est pas le même, la police municipale à un champ d’action plus réduit. Elle est gérée par la commune. Ces deux « polices » nous semblent attractives pour des raisons différentes, chacun d’entre-nous doit trouver la formation qui lui correspond le mieux.

Nahil, Adrien, Raphaël, Jean-Charles.

 

Le 15h17 pour Paris

En parcourant divers journaux, nous nous sommes rendues compte que les rubriques culture évoquaient un film qui nous intéressait. Cela nous a plu de constater que nous pouvions trouver dans les journaux des informations moins sensibles et plus légères que ce que nous pensions.

Ce film, le 15h17 pour Paris, est un drame biographique américain qui évoque l’actualité puisqu’il reprend l’attentat du 21 août du train Thalys reliant Amsterdam à Paris, attentat déjoué par deux militaires et un étudiant américain. Les trois acteurs du film produit par Clint Eastwood jouent leur propre rôle. Après cet exploit, ils ont été décorés de la légion d’honneur par le président Hollande, et sont considérés comme des héros.

Nous avons hâte de voir ce film car il reprend une histoire vraie et retrace la vie de trois hommes devenus des héros. De même, nous avons trouvé intéressant que cette affaire qui avait fait la une de la presse fasse à nouveau les gros titres.

Marie, Célestine, Eloïse.

Tout baigne pour l’Aquapolis !

Inauguré le 16 janvier 2015, l’Aquapolis, fête ses trois ans cette année… Bilan et nouveautés.

« Une ville fière de sa grande et majestueuse piscine », après trois ans, les résultats du centre Aquatique sont très positifs. Près de 1315450 personnes ont été accueillies depuis l’ouverture. C’est un centre de loisirs où beaucoup de jeunes vont se divertir. La grande nouveauté de cette année est le cours fitness pour les seniors. Ce cours d’une heure permet le travail de l’endurance et du renforcement musculaire. S’y déroulent également des compétitions de natation, et divers autres sports aquatiques. Samedi 24 février, les rencontres qualificatives au championnat d’Europe de Water-polo auront lieu au centre aquatique. En effet, ces épreuves s’intègrent dans le cycle de préparation aux JO 2024 de Paris.

Nous avons choisi ce thème car il est fréquemment évoqué notamment dans Le Populaire ; de plus, tous les membres de notre groupe y sont allés au moins dix fois chacun !

Aubin, Jordan, Dorian, Lilian, Étienne

 

L’alimentation du futur : les insectes !

En Belgique, la consommation d’insectes est régulière, avons-nous appris à la lecture de divers articles. Les belges veulent faire baisser l’empreinte écologique liée à la production de viande et de poisson, et valorisent le grand apport de protéines, minéraux et vitamines des insectes. En Belgique, on mange les insectes à l’apéritif ou sous forme de sucettes ! On pourra survivre si la viande vient à manquer, cela peut aussi apporter une touche de croustillant à certains plats.

Certains élèves de la classe étaient moins emballés que nous par la perspective de manger des insectes, visuellement peu attrayants et peut-être porteurs de microbes. Mais notre groupe a trouvé cette information intéressante, futuriste et révolutionnaire, et est prêt à se délecter d’insectes !!

Simon, Logan, Joséphine

 

L’Hyperloop, l’Hypermodernité

Pour préserver la planète, nous pouvons faire des gestes simples comme économiser l’eau, trier nos déchets… C’est important pour les pôles, la biodiversité, les animaux, les plantes et l’être humain. Nous pouvons aussi moins polluer pour ralentir le réchauffement climatique.

Limoges est l’une des villes les moins polluées. Les gens connaissent Limoges mais ne savent pas où cela se trouve car elle se situe dans la campagne et ne possède pas de grand monument connu.

Comme solution contre la pollution, la société canadienne Transpod a eu l’idée de créer l’Hyperloop. Ce transport futuriste et révolutionnaire portrait changer notre vision de la route. Le Limousin est l’un des rares territoires pouvant accueillir l’essai de l’Hyperloop. Cette révolution pour la Haute-Vienne permettra à Limoges d’être plus connue, de réduire le traffic aérien et routier, et donc les gaz à effet de serre. Le coût du projet atteindrait 500 millions d’euros, il est prévu de demander de l’aide à l’Elysée. Nous pensons que ce projet serait un moyen pour les gens de connaître Limoges et de rendre la ville plus dynamique.

Caroline, Timothée, Martin, Constant, Astrid

 

L’excision des femmes

On coupe, on coud, on mutile toujours autant les femmes en Somalie. En cherchant des articles, en parcourant le journal, nous sommes tombées d’accord pour évoquer Paul Bocuse. Et puis à la page suivante, nous avons lu un article sur l’excision des femmes, fait que nous ne connaissions pas et qui nous a beaucoup troublées. En Somalie, les filles sont excisées pour garantir leur virginité, les protéger du viol, les protéger d’elles-mêmes contre de coupables tentations. La liste des croyances et des raisons pour justifier cette pratique sont nombreuses. Les sages-femmes de l’association Sofha s’efforcent de lutter contre cette pratique, de soulager les douleurs des femmes qu’elles rencontrent, d’assurer le suivi prénatal des mères. Étant de jeunes adolescentes, nous nous sommes senties concernées par ce sujet pas assez abordé à notre avis. Les violences faites aux femmes sont toujours des sujets tabous, et nous nous sommes aussi interrogées sur le bien-fondé d’actions telles que « #balancetonporc ». Le point positif est que nous nous sommes rendues compte que lire le journal nous permettait de nous cultiver et de nous ouvrir au monde et aux autres.

Manon, Elisa, Stella, Mathilde, Cyrielle

%d blogueurs aiment cette page :