ll y a un an • Des élèves racontent leur confinement

Voilà déjà un an que nous étions confinés. Les élèves de CM1-CM2 de l’école Jeanne d’Arc à Évaux-les-Bains  de l’an passé nous racontent de quelle manière ils ont vécu le  confinement, ce qu’ils ont ressenti et partagé.

L‘école et mes amies me manquent, je parle avec elles au téléphone mais j’aimerais les voir en vrai. La journée, je fais mes devoirs, un peu le matin et le reste en début d’après-midi. C’est un peu dur de réaliser les devoirs sans notre maîtresse ! Je profite aussi du beau temps en faisant du trampoline, du vélo, du ping-pong. Je fais de petites balades avec ma famille et mon chien… J’aime réaliser des créations et la cuisine avec ma maman. Je vis bien le confinement car je peux sortir jouer dans ma cour mais vivement l’école ! Kélia

Nous sommes enfermés depuis le vendredi 13 mars 2020. À 20 h, il y a eu le discours du président de la République où il expliquait que nous devions sortir seulement pour des raisons importantes. On ne peut plus sortir de la maison mais on a un grand jardin et c’est un avantage. L’école à la maison est beaucoup plus sévère que la vraie mais c’est aussi beaucoup plus rapide. C’est assez bien d’être confiné car je peux beaucoup lire, c’est ma passion. Il y a des cours à la télévision mais ce n’est pas très bien. Heureusement, il y a toujours de quoi s’occuper à la maison comme : réaliser des pâtisseries, le ménage, faire des jeux éducatifs sur la tablette… mais j’ai très peur pour mes parents car ma mère est A.S.H.Q et mon père A.S. Je me suis rapprochée de ma sœur et nous jouons beaucoup ensemble. Finalement, on protège la nation en étant confinés, je fais plus de choses seule et on ne fait plus de marche en famille (je déteste ça) mais en même temps l’école me manque et je ne vois plus ma maîtresse. Suzanne

Je ressens un peu de tristesse parce que je ne vais plus à l’école et je ne vois plus ma maîtresse, les copains et les copines. Pour moi, c’est très important de voir ma maîtresse. Je ne le vis pas bien parce qu’il faut rester chez soi. Mais j’ai de la chance car j’ai un jardin pour m’amuser alors que d’autres n’en ont pas. Ce n’est pas facile pour eux. Ce que je fais chez moi : je fais le travail demandé par la maîtresse, accompagnée de mes parents, je joue dans ma chambre, je vais dans mon jardin et je fais des jeux de société avec mes parents. Je joue aussi beaucoup avec mon petit frère Louis. Si le confinement dure longtemps, il faut que l’on soit solidaire. Cyrine

Au début du confinement, j’étais chez mes parents mais resté enfermé, ce n’est pas mon truc. Alors chez moi, j’essaie de trouver des occupations mais c’est compliqué car je fais toujours la même chose. Alors je me suis dit que je pourrai aller chez mes grands-parents comme ça je me promène, j’aide papy au jardin, j’observe les oiseaux. Je peux faire du vélo, c’est mieux. Le premier jour chez mes grands-parents, j’ai fait que du vélo car je venais juste d’arriver et c’était le soir. Le deuxième jour de confinement, le matin commence par une marche autour d’un étang. À peine rentrés, nous avons vu des oiseaux : des cormorans, des buses et quelques hirondelles. L’après-midi, pendant que mon grand-père replantait des fraises, moi je tondais la pelouse du jardin. Le troisième jour de confinement, à peine levé. Je vois ma grand-mère copier mes devoirs, je soufflais déjà ! Toute la matinée dans les devoirs et une partie de l’après-midi. Le premier avril, la maîtresse de ma cousine qui est en CM2 comme moi, lui a fait une blague. Elle lui a dit qu’elle passait en CM3 au lieu de la 6e, elle devait passer un examen de natation sur un tabouret. C’était drôle, elle a été filmée par son père mais elle avait cru que c’était vrai. Le confinement se passe bien pour moi. Joris

Durant le confinement, je m’ennuie beaucoup et je trouve les journées longues. Tous les matins, je fais mes devoirs. L’après-midi quand il fait beau dehors, je sors dans mon jardin pour jouer au ballon. Ensuite, parfois je joue aux jeux vidéo ou je reste avec mes sœurs. On s’occupe et on rigole bien. Je préfère quand même être à l’école. C’est beaucoup plus simple pour les cours et je peux voir mes copains. J’espère que le confinement sera bientôt terminé. Mes proches me manquent beaucoup. Valentin

Le confinement est une façon de rester chez soi pour éviter la propagation du virus, comme dans cette période avec la covid-19. Il faut s’en méfier et respecter les gestes d’hygiène. J’ai de la chance d’être à la campagne car je peux jouer dehors alors que les citadins eux ne peuvent pas sous peine d’attraper le virus plus facilement ou d’avoir une amende. Pendant ce confinement je jardine, je cuisine, je joue au football avec mon frère, je fais du vélo dans mon jardin et surtout je reste chez moi. L’école me manque un peu car je ne peux plus voir mes copines et copains, et aussi à l’école c’est plus facile pour apprendre… Maëlys

%d bloggers like this:
Journal Le Sillon

GRATUIT
VOIR