Limousine Park • « Donnez du sens à vos vacances »

Lorsque l’été approche, que les enfants quittent les bancs de l’école et prennent la clé des champs pour retrouver notamment leurs grands-parents, il est un « petit » coin de verdure où on peut rencontrer la star du Limousin, en s’amusant et en apprenant.

Dans les années 90, pour faire face à la crise de la « vache folle » qui touche durement l’ensemble de la filière bovine, le Pôle Lanaud souhaite reprendre le contrôle de sa communication et redonner confiance aux consommateurs. Ce haut lieu de la sélection de la race Limousine imagine alors un lieu où, en famille et entre amis, petits et grands pourront s’amuser tout en apprenant de nombreuses choses sur filière de la vache la plus célèbre – ou presque – de France.

En 2015-2016, Limousine Park ouvre ses portes à quelques kilomètres au sud de Limoges (communes de Boisseuil et Saint-Hi-laire Bonneval) et propose des animations ludiques au public. Sur un peu plus de 7 hectares, les visiteurs découvrent tour à tour l’histoire de la race Limousine, son implantation dans le monde (1ère race à l’export, 2e en France), ses qualités, et surtout celles et ceux qui l’aiment, la protègent et l’élèvent au quotidien.

Une fois encore, les animations et activités seront nombreuses. De 7 à  77 ans, vous y trouverez sans doute votre bonheur :

– deux chasses au trésor (pour les 3-6 ans et pour les 6-12 ans). En fil rouge, un livret accompagne les enfants, qui recevront un cadeau à l’issue de la visite
– deux structures gonflables, dont un rodéo
– une activité pour apprendre à traire une vache (avec de l’eau)
– du tir à la charrue
– un labyrinthe avec énigmes
– des ateliers
– une exposition sur la race Limousine à tra-vers l’art
– la mini-ferme avec des chèvres des oies, des poules, des canards et des cochons Cul-Noir…

Infos pratiques :
Ouvert du 4 juillet au 30 août, de 10 h à 18 h 30
Tarifs : 7 €/adultes ; 3 €/enfants ; Pass fa-mille : 19 € (2 adultes et 3 enfants) ; gratuit pour les moins de 3 ans.
www.limousinepark.com

Retrouvez l’intégralité de cet article en page 14 du Sillon n° 829 de juillet-août 2020

%d blogueurs aiment cette page :
Journal Le Sillon

GRATUIT
VOIR