ACO • « Qu’est-ce l’homme pour que tu penses à lui ? »

Une vingtaine de militants de l’Action catholique ouvrière (ACO), rejoints dans l’après-midi par le père Pierre Morin et Mgr Pierre-Antoine Bozo, se sont retrouvés dimanche 15 septembre pour la première fois depuis très longtemps à l’abbaye de Solignac pour un temps de récollection autour du texte du conseil permanent de la Conférence des Évêques de France (CEF) : « Qu’est-ce l’homme pour que tu penses à lui ? »

En introduction à la journée, le père Xavier Durand a présenté le Psaume 8 d’où provient l’intitulé de la réflexion épiscopale. Les Psaumes, souligne alors le délégué national à la Mission Ouvrière, se veulent un ensemble dans la Bible où seule la parole humaine adresse ses louages, ses doutes, ses colères, ses peurs, ses appels à l’aide au Seigneur.

Signes, s’il en est, de l’importance de l’humain, de son verbe, dans le dessein de Dieu.

Après cette présentation, les militants se sont séparés en carrefours, afin de relire des actes et des paroles de vie quotidienne, de foi à partir de leurs engagements. Ce temps de relecture s’est organisé autour de quatre thèmes suggérés par la CEF auxquels s’est rajouté des questionnements propres au mouvement à savoir : « Appelés par Dieu », « Ouverture à la transcendance », « Accepter sa finitude », « Tout être humain est une personne ».

La qualité des échanges et de la réflexion marqua le temps de restitution. Ainsi, les militants chrétiens à propos d’« accepter sa finitude » exprimèrent trois grands ordres d’idées sur les limites humaines : celle de l’âge avec les problèmes de santé, celle des charismes que les uns et les autres possèdent ou pas, enfin celles imposées par la société avec la marchandisation accrue des humains et de la planète.

[…]

Pour l’Action catholique ouvrière Jean-Philippe Tizon

Retrouvez l’intégralité de cet article dans le n° 821 du Sillon, en page 8.

%d blogueurs aiment cette page :
Journal Le Sillon

GRATUIT
VOIR