R.D.C. • L’Eglise au côté du peuple

Depuis décembre 2017, la République Démocratique du Congo est en proie à des violences. Le pays connaît des manifestations contre le régime actuel dirigé par Joseph Kabila. Le pays est d’autant plus fragilisé que les derniers affrontements communautaires en Ituri ont fait quarante-neuf victimes. Le mal est donc profond avec une Eglise catholique engagée au côté du peuple.

Trois marches pacifiques ont été organisées depuis décembre. Toutes ont été réprimées par le régime, les forces de l’ordre tirant à balles réelles sur des manifestants désarmés.

Et comme dans les années 1990, cette politique a un coût humain. D’après l’ONU, rejoint par Amnesty International, les violences ont déplacé 1,3 millions de personnes en 2017. Les violations des droits humains ont augmenté de 25 % entre 2016 et 2017. Les agents de l’Etat sont responsables de 61 % des violations recensées et 1 176 assassinats extrajudiciaires leur sont attribués pour la seule année 2017. L’Unicef déplore le sort de 90 000 enfants déplacés ou réfugiés.

Les Congolais assistent une nouvelle fois à l’escalade de la confrontation avec le pouvoir.

Retrouvez l’intégralité de l’article dans le numéro 804 d’avril 2018, page 7.

%d blogueurs aiment cette page :
Le Sillon

GRATUIT
VOIR