Le monde carcéral et les chrétiens

Les prisons ont fait l’actualité par les conditions de travail du personnel carcéral et par la surpopulation des détenus. Connaissons-nous vraiment la situation du monde de la prison en France et dans nos deux départements ? Voici quelques données qui pourront éclairer notre réflexion et nous aider à découvrir les diversités humaines et sociales de cette réalité. Des chrétiens, dans le cadre de l’Aumônerie des prisons, vont régulièrement à leurs rencontres.

La France compte 186 établissements pénitentiaires très divers. On distingue deux catégories d’établissements : les maisons d’arrêt et les établissements pour peine. Les premières accueillent les personnes placées en détention provisoire, ainsi que les personnes condamnées à une peine inférieure ou égale à deux ans. Au 1er janvier 2017, les maisons d’arrêt abritaient 68 % de la population détenue et un taux moyen d’occupation de 140 % ! Elles sont les prisons les plus surpeuplées. Les établissements pour peine sont réservés aux personnes condamnées définitivement. Il faut y distinguer les maisons centrales, au nombre de 6, qui accueillent les détenus les plus « dangereux » ou « difficiles » et les centres de détention qui sont plus orientés vers la réinsertion.

On compte deux maisons d’arrêt. Celle de Guéret date de 1835. Elle est réservée exclusivement aux hommes avec une capacité d’accueil de 49 places. La maison d’arrêt de Limoges date de 1856. Elle comprend plusieurs quartiers de détention (un pour les femmes, un pour les mineurs et un dernier pour les hommes) répartis dans plus de 70 cellules.

L’équipe de l’Aumônerie des prisons du diocèse assure une présence dans les deux établissements aux réalités différentes. Nous avons rencontré les membres de l’équipe qui nous ont fait partager leurs diverses expériences et témoignages. Retrouvez l’intégralité de l’article dans le numéro 803 de mars 2018, pages 8 à 10.

L’Aumônerie de la prison de Limoges

 

 

 

%d bloggers like this:
Journal Le Sillon

GRATUIT
VOIR