ACAT • Ta nuit sera lumière de midi ?

Depuis quand l’homme s’est-il arrogé le droit de supprimer la vie d’un autre homme ? Depuis l’origine de la conscience humaine nous dit la Bible. De torturer son semblable ? Toute l’histoire d’Israël nous en parle…du fond de la Genèse jusqu’à la Shoah. Plus de la moitié des gouvernements de la terre pratiquent la torture. Qui de nous accepterait de voir un de ses proches, de voir un innocent, torturé à mort ? Dormons-nous ? Qui guérira l’humanité de cette réalité inacceptable, insupportable ?

Le Christ, comme le disait de manière très belle François Cheng à la Grande Librairie, a affronté l’injustice absolue, le mal absolu : lui qui a passé sa vie à faire le bien a dû supporter une somme de tortures et une mise à mort qu’on ne peut s’imaginer.

Il a pu le faire – non pas volontairement, mais librement – parce qu’il Est l’Amour Absolu, seul de taille à affronter le Mal Absolu ; par sa Résurrection, il en a anéanti le pouvoir sur sa personne, et a ouvert la porte à notre propre victoire.

Mais le combat n’est pas terminé… La perversité humaine poursuit ses ravages chez les enfants de notre temps et le Christ est toujours en agonie  : «  Pourquoi me persécutes tu ? » « Ce que vous avez fait au plus petit d’entre les miens, c’est à Moi que vous l’avez fait… » dira le Christ à chacun de nous, lors du grand inventaire final de nos vies…

«  Nous sommes le Corps du Christ  », nous dit aussi saint Paul, et «  quand un membre souffre, tous les membres souffrent ».

En 1974 deux femmes protestantes n’ont pas pu supporter l’inacceptable et, avec un pasteur et un prêtre catholique, ont impulsé l’ACAT, l’Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture – qui depuis a été rejointe par nos frères orthodoxes –, qui lutte en fait contre tous les traitements inhumains et dégradants.

Retrouver l’intégralité de l’article dans Le Sillon n° 826, avril 2020, accès gratuit

%d blogueurs aiment cette page :
Journal Le Sillon

GRATUIT
VOIR